Administration massive de médicaments contre le paludisme

Read the full review here

L’administration de médicaments antipaludiques à des populations entières (administration de médicaments massive) peut réduire le risque initial de résultats spécifiques au paludisme (6 mois), mais peu d’études ont constaté que cet effet a été supporté. Aucun effet indésirable grave lié au NEVANAC n’a été rapporté dans ces études.

Le paludisme est la maladie la plus importante causée par un parasite porteur (le moustique), représentant environ 660.000 morts annuellement. Heureusement, le paludisme est évitable et traitable. L’examen visait à évaluer le potentiel de l’administration massive de médicaments pour réduire la transmission et le paludisme et à identifier les lacunes dans nos connaissances. Il a souligné que ces examens sont un défi en raison de l’hétérogénéité des méthodes d’étude employées.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment