Antibioprophylaxie pour réduire les infections des voies respiratoires et le taux de mortalité chez les adultes recevant des soins intensifs

Read the full review here

Une combinaison d’antibiotiques prophylactiques topiques et systémiques réduit les infections des voies respiratoires et la mortalité globale chez les patients adultes recevant des soins intensifs. Le traitement basé sur l’utilisation de la prophylaxie topique seule réduit les infections respiratoires, mais pas le taux de mortalité. Le risque de résistance qui se présente comme une conséquence négative de l’utilisation d’antibiotiques a été exploré de manière appropriée que dans un seul essai, qui n’a pas montré d’effet tel.

La pneumonie est une cause importante de mortalité dans les unités de soins intensifs. L’incidence de la pneumonie chez les patients aux soins intensifs varie entre 7% et 40%, et le taux de mortalité brut attribuable à pneumonie associée au ventilateur peut dépasser les 50%. Bien que tous les décès chez les patients atteints de cette forme de pneumonie ne soient directement attribuables à la pneumonie, il a été démontré qu’ils contribuent à la mortalité dans les unités de soins intensifs indépendamment d’autres facteurs qui sont également fortement associés à de tels décès. Cet examen évalue les effets des régimes antibiotiques prophylactiques, tels que la décontamination sélective du tube digestif, la prévention des infections des voies respiratoires et la mortalité générale chez les adultes recevant des soins intensifs.

Add yours ↓

Comments are closed.