Bilan de santé buccodentaire des migrants et des enfants réfugiés en Amérique du Nord

Read the full review here

Les enfants de réfugiés et d’immigrants sont plus susceptibles de souffrir de maladies dentaires. Ils sont moins susceptibles de demander des soins bucco-dentaires en raison d’obstacles linguistiques, culturels et financiers.

Les maladies dentaires sont concentrées de manière disproportionnée parmi les enfants réfugiés et immigrants (« primo-arrivants »). Les enfants affectés par des maladies dentaires risquent davantage de ne pas bien réussir à l’école en raison de leur manque d’attention ou de leur absence. Le but de cette revue exploratoire était d’évaluer l’état de santé bucco-dentaire des enfants de réfugiés et d’immigrants ; les obstacles à des soins de santé bucco-dentaires appropriés et à l’utilisation de services dentaires ; et des interventions cliniques et comportementales pour cette population en Amérique du Nord. 32 études répondaient aux critères d’inclusion, la majorité d’entre elles ayant été réalisées aux États-Unis (n = 26), les autres au Canada (n = 6). La santé bucco-dentaire des enfants de nouveaux arrivants est moins bonne que celle des populations locales. Les obstacles limitant l’accès aux soins bucco-dentaires et aux services de soins dentaires étaient liés à la langue, à la culture et aux ressources financières. Les trois études portant sur les programmes d’intervention ont montré que des cours et des conseils destinés aux parents et aux enfants pouvaient améliorer l’état de santé bucco-dentaire de ces derniers. Malgré le fait que la majorité des études identifiées aient été réalisées aux États-Unis, la discussion se concentre plus spécifiquement sur le contexte canadien.

Add yours ↓

Comments are closed.