Comparaison des voies pour l’administration parentérale, axée prioritairement sur la prise en charge des patients atteints de la maladie à virus Ebola

Read the full review here

Cette nouvelle analyse compare les différents modes d’administration des liquides dans des situations où il est impossible de maintenir une hydratation adéquate en administrant les liquides simplement par voie orale. Ces solutions alternatives sont communément appelées « voie parentérale ». Elles comprennent l’injection de solutés dans une veine (voie intraveineuse), dans la moelle osseuse (voie intra-osseuse), dans le tissu adipeux sous la peau (voie sous-cutanée) ou dans l’abdomen (voie intrapéritonéale).

L’administration de liquide par voie intraveineuse est une méthode couramment utilisée, mais qui peut se révéler problématique chez les patients affectés par le virus Ebola. L’accès veineux peut être difficile à obtenir chez les patients très déshydratés, d’autant plus dans les cas où les soignants sont obligés de porter des tenues de protection et où il existe un risque de transmission du virus, comme le virus Ebola. Cette analyse permet aux soignants en charge de patients affectés par le virus Ebola de connaître les avantages et inconvénients des autres modes d’administration de liquides afin qu’ils puissent décider du plus approprié pour leurs patients.

Add Comment Add yours ↓

Leave a Reply