Différences entre les sexes dans le fardeau de la tuberculose et les notifications dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire: examen systématique et méta-analyse

Read the full review here

La prévalence de la tuberculose est significativement plus élevée chez les hommes que les femmes dans les pays à revenu faible et intermédiaire, avec des preuves solides que les hommes sont désavantagés dans la recherche et/ou l’accès aux soins de la TB dans de nombreux contextes.

Les initiatives mondiales en matière de santé  ont tendance à traiter les questions de « genre » comme étant synonymes de santé féminine. Cependant, pour les maladies infectieuses, la pratique et les politiques de santé doivent être guidées par des données épidémiologiques et une attention aux dynamiques de transmission. Beaucoup plus d’hommes que de femmes sont diagnostiqués et meurent de la tuberculose au niveau mondial. Les données concernant les cas de tuberculose non diagnostiqués dans la population, obtenues dans un certain nombre de pays durant les deux dernières décennies, peuvent être jointes aux données concernant les cas diagnostiqués afin de fournir une vision plus complète de l’ampleur et de la nature des différences entre hommes et femmes en matière de tuberculose. Les programmes nationaux sur la TB et les stratégies mondiales devraient reconnaître les hommes comme un groupe à haut risque dont l’accès aux soins est insuffisant et devraient donc chercher à mieux les diagnostiquer et les dépister afin de réduire le fardeau de la tuberculose plus efficacement et assurer une équité de genre dans le traitement de cette maladie.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment