Effectivité et efficacité de la thérapie nutritionnelle

Read the full review here (not free access – pay per view)

Le résultat de cet examen soutient l’utilisation de la thérapie nutritionnelle pour réduire les coûts des soins de santé, comme en témoignent les études homogènes de grande envergure. En général, les rapports sont trop hétérogènes et de piètre qualité pour que l’on puisse tirer des conclusions sur l’impact de la malnutrition et de son traitement sur les réadmissions.

Les maladies liées à la malnutrition peuvent avoir un effet néfaste sur les résultats cliniques des patients et sur les coûts de santé. Le présent examen visait à répondre à quatre questions :

  1. La malnutrition est-elle un facteur prédictif indépendant de réadmission dans les 30 jours suivant la sortie de l’hôpital ?
  2. La thérapie nutritionnelle réduit-elle le risque de réadmission dans les 30 jours suivant la sortie de l’hôpital ?
  3. La thérapie nutritionnelle est-elle rentable/réduit-elle les coûts chez les patients hospitalisés ?
  4. La thérapie nutritionnelle est-elle rentable/réduit-elle les coûts chez les patients ambulatoires ?

La documentation (y compris les méta-analyses et les essais randomisés contrôlés) a été évaluée afin de limiter tout biais à l’aide d’un outil modifié du Cochrane Risk of Bias. Il ressort des résultats de six des quinze essais que la malnutrition est un facteur prédictif de réadmission à l’hôpital. Aucun résultat concluant n’a été trouvé quant au niveau de réduction des réadmissions à l’hôpital grâce à la thérapie nutritionnelle. Les avantages économiques et le rapport coût-efficacité du traitement de la malnutrition dans les hôpitaux ont été les mêmes dans seize études. Dans certains sous-groupes de patients ambulatoires, il a été noté que la thérapie nutritionnelle peut avoir des avantages sur le plan des coûts.

 

Add yours ↓

Comments are closed.