Effet de courtes exposition à l’eau, aux substituts au lait maternel et autres liquides sur le succès et la durée de l’allaitement

Read the full review here [Note: not open access – pay per view]

Des incertitudes considérables demeurent quant à l’effet de courtes exposition à l’eau, aux substitut au lait maternel et autres liquides (supplémentations) sur le succès et la durée de l’allaitement.

L’allaitement est reconnu comme vecteur de nombreux bénéfices pour l’enfant dans les phases cruciales de son développement. L’allaitement exclusif permet aux enfants de recevoir des minéraux, des vitamines et même des médicaments uniquement via l’allaitement. Cette revue a pour but d’évaluer l’effet de la supplémentation lors des premiers jours de la vie sur les durées d’allaitement et les taux d’allaitement exclusif. Un essai contrôlé randomisé a été inclut dans cette revue avec des données collectées à partir de 170 enfants participants. Il est aussi possible qu’un biais de sélection soit présent dans cette revue. Les résultats ont montré des taux plus élevé d’utilisation de formules pour bébé à quatre semaines lorsque l’allaitement débute dans les trois premiers jours de la vie, comparé à un allaitement exclusif. À seize semaines les taux d’allaitement continu, exclusifs ou non, étaient significativement plus bas dans le groupe expérimental. Une brève exposition des enfants allaités à d’autres supplémentation réduit visiblement le succès et la durée de l’allaitement. Les résultats sont à interpréter avec précaution étant donné le nombre limité de preuves. Un écart entre les preuves rassemblées et les connaissances sur les effets d’une brève supplémentation à l’allaitement est présent.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment