Effet de la supplémentation en micronutriments multiples sur l’issue de la grossesse et sur le nourrisson

Read the full review here

Aucune des études n’a évalué la morbidité maternelle. Comparativement à la supplémentation en fer et en acide folique seule, la supplémentation maternelle prénatale en MNM a permis de réduire le risque d’insuffisance pondérale à la naissance et de PAG, mais le risque de décès néonatal a augmenté dans le sous-groupe d’études ayant démarré l’intervention après le premier trimestre.

La supplémentation en micronutriments multiples (MNM) pendant la grossesse peut avoir un effet positif sur l’issue de la grossesse et sur le nourrisson. Le présent examen visait à évaluer les effets d’une telle supplémentation sur l’insuffisance pondérale à la naissance, le poids à la naissance, les enfants de petit poids pour l’âge gestationnel (PAG), l’âge gestationnel, la naissance prématurée, la mortinaissance et la mortalité néonatale, la morbidité et la mortalité maternelles. Cet examen portait sur 16 études destinées à la méta-analyse et sur le calendrier d’intervention et les quantités de fer à inclure dans la supplémentation. Les résultats ont montré que la supplémentation en MNM réduisait significativement les cas d’insuffisance pondérale à la naissance et augmentait le poids moyen à la naissance. Aucun effet significatif de la supplémentation en MM n’a été observé sur le risque de naissance prématurée, de mortinaissance et de mortalité maternelle ou néonatale. Un risque accru de décès néonatal a été observé dans les sous-groupes combinant les MNM au fer et acide folate lorsque l’intervention a eu lieu après le premier trimestre. La supplémentation prénatale en MNM a réduit les cas d’insuffisance pondérale à la naissance et de PAG et a augmenté le nombre de décès néonatals lorsque l’intervention a eu lieu après le premier trimestre.

Add yours ↓

Comments are closed.