Examen de recherche annuel : résilience et santé mentale chez les enfants et les adolescents vivant dans des régions affectées par des conflits armés – un examen systématique des résultats dans les pays à faible et moyen revenu

Read the full review here

Les interventions axées sur la résilience doivent être hautement adaptés à des contextes spécifiques plutôt qu’à l’application d’un modèle universel qui est censé avoir des effets similaires sur la santé mentale dans plusieurs contextes.

Les chercheurs étudiant la santé mentale chez les enfants affectés par les conflits sont de plus en plus intéressés par le concept de résilience. Les connaissances sur la résilience peuvent aider à développer des interventions qui visent à améliorer les résultats positifs ou à prévenir les effets négatifs, appelés des interventions promotionnelles ou protectrices. Bien que limitée par sa nature essentiellement transversale et dirigée vers les résultats protecteurs (c’est-à-dire les symptômes préventifs), cette somme de connaissances soutient un point de vue de la résilience comme un processus dynamique complexe lié sur des variables dépendant du temps et du contexte, plutôt qu’un équilibre entre risques et facteurs de protection avec des impacts connus sur la santé mentale.

Add yours ↓

Comments are closed.