Exploitation de mégadonnées pour les maladies tropicales et subtropicales transmissibles

Read the full review here

Les mégadonnées offrent un moyen de suivre et de surveiller la dynamique des épidémies en temps réel. Il y avait peu de données pour évaluer l’utilité des mégadonnées pour la surveillance des épidémies. Des recherches supplémentaires dans ce domaine sont nécessaires.

Les maladies tropicales et subtropicales transmissibles surviennent uniquement, ou principalement, sous les tropiques et se développent dans des conditions chaudes et humides. Les maladies tropicales négligées sont particulièrement oubliées. Les recherches sur le Web et les mises à jour sur les médias sociaux sont de nouveaux moyens pour compléter les systèmes de surveillance traditionnels. La révision avait pour objectif évaluer systématiquement la possibilité d’exploiter de nouveaux flux de données à des fins de surveillance ainsi que la possibilité de saisir les réactions du public en cas d’épidémie.

47 études ont été incluses (1 sur le chikungunya, 6 sur la dengue, 19 sur le virus Ebola, 2 sur le paludisme, 1 sur le virus Mayaro, 2 sur le virus du Nil occidental et 16 sur le virus Zika). La source de données la plus utilisée était Twitter (25 études).

Add yours ↓

Comments are closed.