Gestion alimentaire de la diarrhée infantile dans les pays à revenu faible et intermédiaire

Read the full review here

Chez les enfants des pays à revenu faible et intermédiaire où le double problème de diarrhée et de malnutrition est le plus fréquent et où l’accès aux préparations brevetées et aux ingrédients spécialisés est limité, l’utilisation d’aliments produits localement adaptés à l’âge devrait être encouragée dans la majorité des cas de diarrhée aiguë (DA).

Le débat se poursuit autour des recommandations actuelles sur le traitement de la diarrhée chez les enfants des pays à revenu faible et intermédiaire. La présente étude visait à évaluer les essais randomisés et contrôlés visant à évaluer les besoins alimentaires chez les enfants de moins de cinq ans atteints de diarrhée dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Les données tirées de 29 études ont été incluses dans la méta-analyse des facteurs ci-après : durée de la diarrhée, production de selles, gain de poids (GP) et risque d’échec du traitement (RET) dans le cadre des études sur la DA et la diarrhée persistante (DP) séparément. Divers facteurs ont été relevés au niveau des résultats. Les chercheurs ont constaté que diluer ou fermenter les aliments liquides contenant du lactose (ALCL) n’influait en rien sur les résultats comparés à un aliment ordinaire. Il a été démontré que, pour le traitement de la DA, les aliments sans lactose réduisent le RET, comparés aux ALCL. On disposait de peu de données probantes sur les effets secondaires du traitement de la DP. Aucun effet secondaire n’a été relevé dans le cas des autres programmes alimentaires, comparé aux produits ménagers disponibles pour la DA ni la DP. Il a été démontré que le GP chez les enfants souffrant de diarrhée aiguë est plus important chez les enfants nourris avec un régime alimentaire disponible à domicile.

Add yours ↓

Comments are closed.