Impact de la supplémentation en vitamine A des femmes en post-partum sur la prévention de la mortalité et de la morbidité infantiles

Read the full reveiw here

Rien ne prouve que la supplémentation en vitamine A des femmes en post-partum réduit le taux de mortalité ou de morbidité chez le nourrisson. Seule la prévention de la morbidité ou de la mortalité infantile serait une justification suffisante pour entreprendre cette mesure dans les programmes de santé publique.

Dans les pays en développement, la carence en vitamine A peut aggraver la mortalité et la morbidité infantiles. Le présent examen visait à évaluer les effets de la supplémentation en vitamine A (SVA) des femmes en post-partum sur les nourrissons. Sept essais randomisés ou quasi randomisés ont été retenus aux fins de méta-analyse. Rien ne permet de conclure à une réduction du risque de mortalité infantile. Seul un essai a permis d’obtenir des données sur l’issue néonatale. Deux essais n’ont montré aucun signe de réduction du risque de mortalité par cause spécifique avec la SVA. Un essai clinique n’a montré aucun signe de baisse de la diarrhée ni d’infection respiratoire aiguë. On a relevé un manque de données probantes dans ce domaine ; ce qui implique la nécessité d’effectuer des recherches supplémentaires afin de tirer des conclusions définitives sur les effets des SVA post-partum.

Add yours ↓

Comments are closed.