Infection par le virus Zika pendant la grossesse : examen systématique de l’évolution de la maladie et de ses complications

Read the full review here

Des recherches plus poussées et des rapports exhaustifs sur l’infection maternelle par le ZIKV et les complications fœtales/néonatales peuvent fournir des stratégies, directives, recommandations et politiques de santé plus efficaces et fondées sur des preuves factuelles visant à gérer l’infection maternelle par le ZIKV. Néanmoins, le respect des directives actuelles sur les meilleures pratiques en matière de soins prénatals par les prestataires de santé est encouragé.

Chez l’homme, l’infection par le virus Zika (ZIKV) est légère à asymptomatique. Les femmes enceintes sont à risque exceptionnel d’être infectées et de présenter de potentiels effects négatifs. Actuellement, il existe de nombreuses lacunes dans les connaissances sur l’infection par le ZIKV. Une revue systématique a été réalisée pour caractériser l’infection maternelle par le virus Zika (ZIKV) et compléter les preuves qui servent de base aux  directives provisoires de l’OMS sur la gestion de la grossesse dans le contexte de l’infection par le ZIKV. Sur 142 articles éligibles, 18 remplissaient les critères d’inclusion (13 séries de cas/rapports et cinq études de cohorte). Aucune étude n’a suggéré un risque plus élevé d’infection par le ZIKV chez les femmes enceintes par rapport à la population non enceinte. La fièvre, les éruptions cutanées et les arthralgies étaient les symptômes les plus courants chez les femmes enceintes présentant une infection par le Zika suspectée ou confirmée. En ce qui concerne les fœtus et les nouveau-nés, un cas du syndrome de Guillain-Barré a été signalé chez des mères infectées. Une gamme d’anomalies neurologiques et oculaires du fœtus et du nouveau-né a été rapportée, mais la microcéphalie était la principale complication neurologique. Il y avait un manque d’informations sur la co-infection avec d’autres flavivirus et sur les infections congénitales courantes. Des tests sérologiques ont été effectués dans 11 études pour déterminer la présence d’autres co-infections et 4 ont mesuré l’exposition antérieure à d’autres infections.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment