Infection par le virus Zika pendant la grossesse

Read the full review here

Les preuves montrent que l’infection maternelle par le virus Zika avait tendance à avoir plus d’effets indésirables sur le fœtus et le nourrisson que sur la mère.

L’incidence de la microcéphalie a été multipliée par 20 par rapport aux années précédentes, avec la première apparition de la transmission du virus Zika dans le nord-est du Brésil. Cela a conduit l’Organisation Mondiale de la Santé à déclarer une Urgence de Santé Publique de Portée Internationale en février 2016. Cette revue systématique visait à caractériser l’histoire naturelle du virus Zika chez la femme enceinte et incluait 18 études. L’infection maternelle par le virus Zika avait tendance à avoir plus d’effets indésirables sur le fœtus et le nourrisson que sur la mère. La fièvre, les éruptions cutanées et les arthralgies étaient les symptômes les plus courants chez les femmes enceintes présentant une infection par le Zika suspectée ou confirmée. Aucun cas de morbidité maternelle grave ou de mortalité maternelle n’a été signalé mis à part un cas du syndrome de Guillain-Barré. Les complications signalées en association avec une infection par le virus Zika chez la mère comprenaient un large éventail d’anomalies neurologiques et oculaires du fœtus et du nouveau-né. La microcéphalie était la principale complication neurologique rapportée dans huit études. Sept études rapportaient l’absence de symptômes chez certaines femmes enceintes infectées par le virus Zika. Des résultats normaux à la naissance ont également été rapportés.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment