Interventions visant à réduire la détresse chez les adultes victimes d’agressions sexuelles et de viols

Read the full review here

Certaines données démontrent que, comparées à l’absence de traitement, les interventions cognitives et comportementales, en particulier la thérapie du processus cognitif, la thérapie par exposition prolongée, la thérapie par inoculation de stress et la désensibilisation et retraitement par mouvements oculaires permettent de réduire les symptômes de l’état de stress post-traumatique, de l’anxiété et de la dépression chez les victimes de viols et d’agressions sexuelles.

Les répercussions traumatiques chez les victimes d’agressions sexuelles suscitent désormais l’intérêt des sphères social et juridique, de la recherche et des interventions en santé mentale. Bien que l’on dispose de preuves de l’efficacité des traitements du stress post-traumatique chez les victimes de traumatismes divers et variés, les traitements destinés aux victimes d’agressions sexuelles n’ont pas fait l’objet de tests systématiques. Cette revue examine l’efficacité des interventions psychothérapeutiques dans la diminution des symptômes de détresse et de traumatisme chez les victimes d’agressions sexuelles et de viols. Il est donc nécessaire de mener d’autres essais contrôlées, de conception rigoureuse, distinguant les victimes d’agressions sexuelles et de viols des victimes d’autres événements traumatiques.

Add yours ↓

Comments are closed.