L’association et l’alternance du paracétamol et de l’ibuprofène pour traiter la fièvre chez l’enfant

Read the full review here

Des données probantes appuient le recours à un traitement en alternance et en association, par opposition à la monothérapie seule, pour faire baisser la température de l’enfant fiévreux. En ce qui concerne l’amélioration du confort de l’enfant, en revanche, on manque toujours de données probantes. En outre, il n’y a pas suffisamment de preuves pour déterminer quel traitement en association ou en alternance serait le plus utile pour traiter les états fiévreux chez l’enfant. Aucun événement indésirable grave, directement attribué à la médication utilisée, n’a été signalé.

On ne dispose pas d’éléments convaincants sur les effets du recours à la monothérapie par rapport aux thérapies en association pour le traitement de la fièvre chez l’enfant. L’étude visait à évaluer l’innocuité et l’efficacité de l’association du paracétamol et de l’ibuprofène ou de leur alternance comme traitements consécutifs, par rapport à la monothérapie, pour le traitement de la fièvre chez l’enfant.

Add yours ↓

Comments are closed.