Le lait maternel réduit-il les taux d’infection chez les enfants prématurés

Read the full review here

L’avantage du lait maternel (LM) dans la prévention de l’infection chez les enfants prématurés de très petit poids à la naissance (TPPN) n’est pas prouvé par les études actuelles. Des recommandations ont été faites concernant la méthodologie à suivre pour poursuivre les recherches sur ce sujet crucial. 

Certaines personnes pensent que le LM apporte aux nourrissons des effets bénéfiques, notamment une certaine protection contre l’infection. Compte tenu de l’importance d’une nutrition adéquate pour les nourrissons, ainsi que des difficultés liées à l’approvisionnement de tous les nourrissons en LM, il est essentiel que les conclusions sur les méthodes d’alimentation des nourrissons soient bien connues. Le présent examen visait à évaluer toutes les publications concernant l’alimentation au lait maternel et l’infection des nouveau-nés prématurés de TPPN. Neuf études ont été incluses dans cet examen et évaluées selon des critères spécifiques et prédéfinis. Des problèmes ont été relevés au niveau de la qualité et de la méthodologie. Les résultats ont montré que statistiquement, la plupart des études effectuées lors des cohortes ont montré un biais en faveur du LM en fonction de variables sociodémographiques maternelles majeures. Selon les conclusions des neuf études, le LM, comparé au lait artificiel, présentait un effet protecteur en matière de réduction de l’infection. Compte tenu de l’instabilité méthodologique, les résultats ne sont pas considérés comme étant objectifs, et les interprétations ont été faites avec prudence.

Add yours ↓

Comments are closed.