Le virus Zika et la grossesse: preuves, gestion et prévention

Read the full review here

L’infection par le virus Zika semble être une maladie bénigne de la population en général, mais elle est une menace potentielle pour le fœtus.  Il est urgent de mobiliser les ressources gouvernementales et de santé publique en mettant l’accent sur la prévention.

Une épidémie de virus Zika a été déclarée dans plusieurs pays des Amériques.  Cette revue vise à informer les prestataires de soins obstétriques sur les implications potentielles de l’exposition au virus Zika pendant la grossesse et à présenter des stratégies de gestion basées sur la littérature et les directives actuelles. L’infection par le virus Zika au cours de la grossesse pourrait avoir des conséquences dévastatrices telles qu’une fausse couche, la mort du fœtus, une microcéphalie, des anomalies cérébrales et des séquelles neurologiques à long terme. L’épidémiologie, la transmission, les symptômes cliniques, le diagnostic et la gestion pendant la grossesse ainsi que la prévention de la transmission du virus Zika ont tous été examinés.  Aucune preuve actuelle définitive ne suggère l’existence d’une transmission sans vecteur par le biais d’activités sexuelles avec un partenaire masculin infecté. Il est conseillé aux femmes enceintes et en âge de procréer présentant un risque de transmission sexuelle d’utiliser des préservatifs.  Les directives de gestion évoluent actuellement et seront considérablement affectées par de nouvelles preuves.  Il est donc impératif que les fournisseurs de soins obstétricaux se tiennent au courant de cette information en évolution rapide qui a jusqu’ici caractérisé cette épidémie.  Les auteurs n’ont  effectué aucune évaluation de risque de partialité.

Add yours ↓

Comments are closed.