Le visage d ‘Ebola : Variation des fréquences d’hémorragies en Afrique de l’Ouest comparée avec les épidémies de d’Afrique de l’Est et Centrale

Read the full review here

L’épidémie du virus Ebola du Zaïre de l’Afrique de l’Ouest (AO) fut beaucoup plus mortelle comparée aux épidémies d’Afrique de l’Est et Centrale(AEC). L’augmentation des taux de survie s’inscrit dans un contexte de grand effort humanitaire. Les travaux précédent suggèrent aussi que le long cycle de transmission homme à homme s’est produit en AO, ce qui a entrainé l’adaptation humaine et en conséquence l’échappement au système immunitaire. Cette revue systématique offre un support pour l’hypothèse de l’adaptation humaine en fournissant des données qui indiquent qu’une plus faible proportion de patients atteints du virus Ebola souffre d’hémorragie dans l’épidémie de l’AO comparé au épidémie de l’AEC.

Cette revue systématique compare les fréquences relatives de trois symptômes hémorragiques typiques du virus Ebola : les saignements conjonctivaux, nasaux et gingivaux au cours des épidémies de l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest. Quinze études ont été inclues, dont 10 liées à l’AEC et 5 à l’AO. 4867 patients ont été identifiés avec un saignement conjonctival, 3859 avec un saignement nasal et 4267 avec un saignement gingival.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment