L’immunité grégaire n’est pas une objectif réaliste pour les stratégies de vaccination actuelles

Read the full review here

Il a été observé que plus de 80% d’une population doit être vacciné pour établir une immunité grégaire. Ces taux sont actuellement irréalisables, à cause de la résistance à la vaccination, les défis financiers et logistiques ainsi qu’un manque de vaccins fournissant une protection au long terme contre les Ebolavirus pathogènes chez l’humain.

Cette revue systématique analyse les besoins pour un programme de vaccination prophylactique basé sur le taux de reproduction de base (le nombre de cas secondaires issus d’une infection individuelle). On s’attend à ce que la gestion des épidémies dans le futur proche dépende de la surveillance et de l’isolement des cas. Les candidats pour le vaccin clinique sont disponibles uniquement pour les virus Ebola. L’utilisation de tels vaccins doit se concentrer sur les travailleurs de la santé, si possible en combinaison avec la vaccination en anneaux.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment