L’infection à virus Zika ; cause des malformations congénitales cérébrales et du syndrome de Guillain‑Barré

Read the full review here

Il existe assez de preuves pour dire que le virus Zika est à l’origine d’anomalies congénitales et un déclencheur du syndrome de Guillain‑Barré

En mars 2016, en se fondant sur des évaluations rapides des preuves, l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré l’existence d’un consensus scientifique sur le fait que le virus Zika est à l’origine du désordre neurologique du syndrome de Guillain‑Barré et de la microcéphalie ainsi que d’autres malformations congénitales cérébrales. Cependant, le consensus sur la causalité requiert une évaluation systématique pour guider les interventions en matière de santé publique. Cette étude systématique, qui a pour objet d’actualiser et de réévaluer les preuves de causalité afin d’examiner le lien entre le virus Zika et a) les malformations congénitales cérébrales et b) le syndrome de Guillain‑Barré dans toute population, portait aussi sur le processus et les résultats de l’évaluation des experts des indices sur la causalité. Cent six (106) éléments de preuve de 87 groupes (Tableau 1), dont 83 % ont été publiés en 2016. Quoique le groupe d’experts reconnaisse que le virus Zika ne suffit pas à lui seul à causer les malformations congénitales cérébrales ou le syndrome de Guillain‑Barré, il a convenu que les preuves étaient suffisantes pour recommander le renforcement des mesures de santé publique.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment