L’usage des colloïdes ou des cristalloïdes pour la réanimation liquidienne des malades en phase critique

Read the full review here

Il n’y a aucune preuves concrètes qui prouvent que les colloïdes réduisent le risque de décès comparés aux cristalloïdes, dans le cadre d’une réanimation, chez les patients atteints de traumatismes, brûlures ou après une intervention chirurgicale. De plus, l’utilisation d’amidon hydroxyéthylé  pourrait augmenter la mortalité. Etant donné que les colloïdes ne démontrent aucune amélioration du taux de survie et qu’ils sont considérablement plus cher que les cristalloïdes, il est difficile d’imaginer comment leur utilisation en continue dans le cadre de pratique clinique a été justifié.

Les solutions à base de colloïdes sont énormément utilisées dans le cadre de réanimation liquidienne chez les malades en phase critique. Il y a plusieurs choix de colloïdes, et le débat qui remet en question si les colloïdes sont plus efficaces que les cristalloïdes se poursuit. Cette étude examine les effets des colloïdes par rapport aux cristalloïdes dans le cadre d’une réanimation liquidienne chez les patients en phase critique.

Add yours ↓

Comments are closed.