Médicaments pour le traitement d’une infection à Schistosoma mansoni

Read the full review here

Les preuves disponibles soutiennent l’utilisation d’une dose unique de praziquantel à 40 mg/kg comme traitement standard contre l’infection à S. mansoni, telle que recommandée par l’OMS. L’oxamniquine, une alternative pratiquement abandonnée, semble efficace et sa production et distribution devraient continuer afin d’alléger la pression sélective sur le praziquantel. Son utilisation devrait toutefois être limitée aux zones sans co-endémicité avec S. haematobium.

Schistosoma mansoni  est une infection parasitaire courante dans les régions tropicales et subtropicales. Les stades chronique et avancé de la maladie se caractérisent par des douleurs abdominales, des diarrhées, du sang dans les selles, une cirrhose du foie, une hypertension portale et une mort prématurée. Cette revue évalue les effets des médicaments antibilharziens, utilisés seuls ou en combinaison, pour le traitement de l’infection à S. mansoni.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment