Motivations financières et couverture des interventions pour la santé de l’enfant

Read the full review here

Les incitations financières peuvent potentiellement  promouvoir la couverture de plusieurs interventions importantes pour la santé de l’enfant mais la qualité des preuves disponibles reste faible. Les effets les plus prononcés semblent êtres engendrés par les programmes qui ont directement enlevé les frais d’accès à leurs services de soin. Un certain effet a aussi été observé pour les programmes qui conditionnaient les incitations financières selon la participation dans l’éducation à la santé et aux  visites de santé. Ces résultats suggèrent que l’effet mesuré pourrait ne pas être dû aux incitations financières mais plutôt aux différentes conditionnalités concernant d’importantes barrières informationnelles.

Les incitations financières ont été utilisées dans le but d’alléger la pauvreté, de tels moyens sont aussi bénéfiques pour promouvoir les interventions liées à la santé sur des enfants de moins de cinq ans. Cette analyse avait pour but d’évaluer les effets de différents programmes d’incitations financières sur la prise en charge et la couverture d’interventions médicales sur des enfants âgés de moins de cinq ans. La qualité des études a été évaluée selon le critère CHERG et une méta-analyse a été effectuée. Les résultats ont montré de faibles preuves peu concluantes quant à l’effet des incitations financières sur les pratiques d’allaitement. Cependant, ils suggèrent un effet positif sur le colostrum, l’allaitement tôt, l’allaitement exclusif et la durée moyenne de l’allaitement exclusif. Il n’y a pas eu d’effet des incitations financières sur la couverture vaccinale. En général, les preuves étaient peu concluantes mais suggèrent que les incitations financières peuvent avoir le potentiel d’augmenter la couverture d’importantes interventions médicales chez l’enfant.

Add yours ↓

Comments are closed.