Solution saline de réhydratation orale pour le traitement du choléra : solutions ≤ 270 mOsm/L  vs solutions ≥ 310 mOsm/L

Read the full review here

Chez les patients atteints de choléra, les SRO ≤ 270 sont associées à une hyponatrémie biochimique par rapport aux SRO ≥ 310 (soit 90 mmol/L de sodium, 20 mmol/L de potassium, 80 mmol/L de chlorure, 10 mmol/L de citrate et 111 mmol/L de glucose, avec une osmolarité totale de 311 mmol/L), mais il n’y a pas de différences en termes d’autres résultats. Alors que les conséquences de ce risque ne semblent pas lourdes, le nombre de patients qui ont déjà subi les essais jusqu’ici, reste faible. Dans un environnement pratique vaste, surtout lorsque le suivi des patients n’est pas évident, il est important d’être prudent.

Ainsi, les SRO sont utilisées pour traiter la déshydratation causée par les maladies diarrhéiques, y compris le choléra. Les compositions de SRO d’une osmolarité (mesure de concentration d’une solution) ≤ 270 mOsm/L (SRO ≤ 270) sont sûres et plus efficaces que les compositions SOR avec une osmolarité ≥ 310 mOsm/L (SRO ≥ 310) pour le traitement de la diarrhée sans choléra. Puisque le choléra est à l’origine de la fuite rapide d’électrolytes, il est important de savoir si ces bienfaits sont similaires pour toutes les personnes souffrant de choléra. Cet examen compare l’innocuité et l’efficacité des SRO ≤ 270 avec des SRO ≥ 310 pour le traitement de la déshydratation due au choléra.

Add yours ↓

Comments are closed.