Une étude systématique sur les impacts de la santé mentale du sport et des programmes d’activité physique chez les adolescents en situations post-conflit

Read the full review here

Malgré l’enthousiasme international entourant l’utilisation du sport pour aider les populations affectées par les conflits, il n’existe aucune preuve convaincante de son efficacité dans l’intervention sur la santé mentale.

Les enfants et adolescents exposés à de violents conflits ont un risque élevé de développer des problèmes de santé mentale. Le sport et l’activité physique sont de plus en plus incorporés dans l’aide post-conflit apportée aux jeunes personnes. Les organismes d’exécution établissent un vaste éventail d’allégations liées à la santé, pour lesquelles il n’existe actuellement que quelques fragments d’évidence. L’utilité de cet examen était de résumer les preuves de l’évidence des programmes de sport et d’activité physique sur la santé mentale des adolescents en situations post-conflit, et de souligner les limitations de la pratique actuelle. Il y a un manque d’information de qualité disponible, ce qui limite la force des conclusions que l’on peut tirer ; les recherches et évaluations à venir devraient viser à identifier les mécanismes et processus derrière l’impact attendu des interventions, ainsi qu’à tester davantage le programme, l’investissement dans l’innovation et l’évaluation de l’impact.

Add yours ↓

Comments are closed.