Une revue systématique de la littérature de gestion des cas de catastrophe internationale au lendemain de l’ouragan Katrina

Read the full review here

Comme d’autres  méga-catastrophes telles que l’ouragan Katrina sont susceptibles de se produire à l’avenir, il est clair que de meilleurs liens entre les communautés de gestion des urgences et le travail social international seront nécessaires, non seulement pour améliorer les résultats de récupération après sinistre, mais aussi pour renforcer les systèmes de prestation de service et, en fin de compte, améliorer la résilience dans nos collectivités.

La gestion de cas de catastrophe est plus en plus utilisée pour soutenir la récupération des  individus et ldes familles après une catastrophe, et améliorer la résilience et le rétablissement de la communauté. Alors que les fournisseurs de services directs en cas de catastrophe peuvent relever d’une variété de disciplines, la profession de travailleur social fournit une base de valeur, des principes et des techniques pour gérer les complexités de la récupération humaine et piloter efficacement les systèmes de prestation de service mis en place pour soutenir les sinistrés. Cette revue synthétisait les données disponibles sur l’importance et l’efficacité du travail social en cas de catastrophe et de gestion des cas à l’échelle mondiale. Cependant, bien que l’analyse ait permis d’élucider un certain nombre de découvertes importantes, les auteurs n’ont pas été en mesure d’établir des liens directs entre l’ouragan Katrina et ses résultats en termes de politiques, procédures et pratiques des travailleurs sociaux et des gestionnaires de cas en cas de catastrophe internationale. L’impossibilité d’établir un tel lien est fort probablement attribuable à la faiblesse générale de la recherche sur le sujet, ainsi qu’à la tendance inhérente parmi les chercheurs sur les  catastrophes à concentrer leurs analyses sur des événements précis et leurs répercussions immédiates sur les systèmes les et/ou régionaux.

Add Comment Add yours ↓

Leave a Reply