Vaccins pour la prévention du choléra : vaccins à germes entiers tués ou autres vaccins sous-unités (injectés)

Read the full review here

Les vaccins anticholériques injectés semblent être sûrs et relativement plus efficaces que ce que l’on a tendance à penser. La protection contre le choléra persiste jusqu’à deux ans après l’administration d’une dose unique de vaccin et pendant trois ans avec un rappel annuel. Cependant, ils ont été remplacés par des vaccins oraux.

La vaccination contre le choléra a connu ses débuts au XIXe siècle et elle pourrait jouer un rôle dans la lutte contre les épidémies. Les vaccins à base de germes entiers injectés (voie parentérale) étaient utilisés dans les années 60 et 70, mais ont vu leur popularité décliner car leur efficacité était considérée comme faible et de courte durée et associée à un taux élevé d’effets indésirables. Cette revue évalue les vaccins anticholériques à base de germes entiers tués (KWC) et d’autres vaccins sous-unités inactivés (administrés par injection) pour la prévention du choléra et de la mort, et vise à évaluer les effets indésirables. Une revue Cochrane distincte portant sur les vaccins anticholériques oraux, introduits plus récemment et utilisés actuellement, est en cours.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment