Variation symptomatique sur la liste de vérification des symptômes traumatiques chez les enfants : un examen à l’échelle d’une méta-analyse

Read the full review here

Les outils d’évaluation pour détecter les symptômes de stress post-traumatique chez les enfants et les adolescents étaient largement indisponibles avant l’introduction de la Liste de vérification des symptômes traumatiques chez les enfants (TSCC). L’objectif principal de cet examen à l’échelle de méta-analyse était d’explorer l’impact de différents déterminants sociaux sur les symptômes post-traumatiques. De façon générale, l’exposition à des événements traumatisants n’entraîne cliniquement pas automatiquement des symptômes post-traumatiques significatifs. 

La majorité des études n’a signalé aucune information sur le statut socio-économique (SES) et pour celles qui l’ont fait, les indicateurs de SES varient, ce qui rend difficile la vérification du niveau de stress traumatique. Chez les victimes d’abus sexuel, les résultats ont suggéré que l’âge était positivement associé à une augmentation des symptômes à toutes les échelles sauf celle de la colère. De plus, les résultats indiquent que les minorités ethniques ont rapporté moins de symptômes dépressifs que leurs homologues européennes américaines. Des différences géographiques ont aussi été prises en compte en ce qui concerne l’hétérogénéité observée dans les résultats bruts pondérés de chaque sous-échelle. Quoi qu’il en soit, il existe toujours un besoin pour des recherches plus avancées, des études longitudinales et/ou sur une population plus haute gamme et les effets de la culture, de l’ethnie et du statut socio-économique sur les symptômes traumatiques chez les jeunes (de 8 à 16 ans).

Add yours ↓

Comments are closed.