Bacillus thuringiensis israelensis (Bti) pour la lutte contre les vecteurs de la dengue

Read the full review here

Les preuves recommandant l’utilisation de Bti comme agent unique pour le contrôle à long terme des vecteurs de la dengue et la prévention de la dengue sont insuffisantes.  Néanmoins, le Bti peut être efficace pour réduire le nombre de vecteurs immatures de la dengue dans des conteneurs ciblés.

La dengue est une maladie à vecteur dont la transmission peut être prévenue par des agents chimiques ou biologiques. Les agents biologiques, tels que le baccilus thuringiensis israellis (Bti) – une bactérie entomopathogène grampositive formant des spores – a démontré une efficacité élevée contre les organismes cibles tels que les moustiques et les larves de mouches. L’objectif de cette étude était d’examiner systématiquement l’efficacité du Bti utilisé comme agent unique dans la lutte contre les vecteurs de la dengue et la prévention de la dengue. Quatorze études ont été examinées (8 classées comme études d’efficacité et 6 classées comme études d’efficience). 4 études d’efficience et toutes les études d’efficacité ont montré des réductions des indices entomologiques. Deux études d’efficience (utilisant un ECR en cluster) n’ont pas fait état de réduction entomologique significative. Cependant, les groupes de contrôle ont été exposés à des interventions environnementales ou éducatives. Enfin, une étude examinant des données entomologiques et épidémiologiques a montré une réduction des indices entomologiques ainsi qu’un nombre moins élevé de cas de dengue (1 cas) dans les zones traitées par rapport aux zones non traitées (15 cas). Seule la littérature anglaise a été examinée.

Add yours ↓

Comments are closed.