Corticostéroïdes pour le traitement de la dengue avec syndrome de choc

Read the full review here

Il n’y a pas suffisamment de preuves pour justifier l’utilisation de corticostéroïdes dans la prise en charge de la dengue avec syndrome de choc. Comme les corticostéroïdes peuvent potentiellement nuire, les cliniciens ne devraient pas les utiliser à moins qu’ils participent à un essai contrôlé randomisé comparant les corticostéroïdes à un placebo.

Le virus de la dengue est un arbovirus transmis à l’homme par deux espèces de moustiques, Aedes aegyptiet A. albopictus. Les quatre sérotypes du virus de la dengue peuvent causer un large éventail de symptômes allant de la légère maladie fébrile à la dengue hémorragique (maladie grave accompagnée de fièvre et de saignements), ce qui entraîne la dengue avec syndrome de choc (choc, effondrement et parfois mort). On estime actuellement que la plupart des 100 millions de cas annuels d’infection par la dengue se produisent en Asie du Sud-Est, bien que de nombreux cas se produisent également dans les Amériques. La dengue avec syndrome de chocest la forme la plus grave de la dengue hémorragique. Le traitement actuel de la dengue avec syndrome de choc consiste à administrer des fluides directement dans le système sanguin, mais les corticostéroïdes ont été suggérés comme des médicaments pouvant aider en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires. Cette étude compare les corticostéroïdes avec un placebo ou sans  corticostéroïdes pour le traitement de la dengue avec syndrome de choc.

Add yours ↓

Comments are closed.