Dépistage de la violence entre partenaires intimes chez les femmes dans les établissements de santé

Read the full review here

On ne dispose pas de suffisamment d’éléments probants pour recommander de demander à toutes les femmes ce qui se passe dans les établissements de santé.

Certains gouvernements et organisations professionnelles conseillent de soumettre toutes les femmes à un dépistage de la violence entre partenaires intimes plutôt que de demander uniquement aux femmes présentant des symptômes. Cet examen évalue l’efficacité et la sécurité du dépistage de la violence entre partenaires intimes réalisé dans les établissements de santé sur l’identification, l’orientation, la ré-exposition à la violence et les résultats de santé des femmes. Treize études remplissaient les critères d’inclusion et comprenaient 14 959 femmes qui avaient accepté de participer à ces études. Les études ont montré un décalage entre le nombre croissant de femmes recrutées lors du dépistage par des professionnels de la santé et le nombre élevé de femmes fréquentant des établissements de santé réellement touchées par la violence domestique. Il n’y avait aucune preuve d’incidence sur les autres résultats (base de référence, ré-exposition à la violence, mesures de santé, dommages résultant du dépistage). Ainsi, bien que le dépistage augmente l’identification, les preuves sont insuffisantes pour justifier le dépistage dans les établissements de santé. Plus des preuves sont nécessaires pour montrer si le dépistage augmente réellement le nombre de références et la participation des femmes aux services de soutien, et / ou réduit la violence et influe positivement sur leur santé et leur bien-être.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment