Examen de la portée de la littérature sur le virus Zika

Read the full review here

Plus de la moitié de la littérature primaire sur le ZIKV a été publiée depuis 2011, ce qui a coïncidé avec des épidémies en Australasie (2007) et dans les Amériques (2016). Plusieurs aspects de l’épidémiologie du ZIKV restent méconnus, notamment l’importance d’autres hôtes comme les primates non humains dans le cycle de transmission, les impacts de la maladie et les complications liées à l’infection chez l’homme.

Pendant plus de soixante ans, le ZIKV (un flavivirus transmis par les moustiques du genre Aedes) n’a pas fait l’objet de recherches approfondies. Cependant, en raison de la propagation récente à travers les continents et d’un possible lien avec le syndrome de Guillain-Barré, les études sur le ZIKV se sont multipliées. Le but de cette revue était de saisir de façon systématique toute la littérature publiée couvrant 1) l’infection à ZIKV chez l’homme, 2) les études sur le ZIKV, 3) les stratégies de prévention contre les infections à ZIKV ainsi que 4) les connaissances, les perceptions et les attitudes de la société à l’égard du ZIKV. On a recensé 233 études pertinentes de 1952 au 1er mars 2016. Elles portaient principalement sur trois sujets, à savoir l’épidémiologie 56,6 % (132/233), la pathogenèse 38,2 % (89/233) et la caractérisation moléculaire et l’évaluation in vitro 18,5 % (43/233). Quelques études se sont penchées sur les vecteurs ZIKV (12/233), la surveillance (13/233), les tests de diagnostic (12/233) et la transmission (10/233). Seuls les articles en anglais et en français ont été retenus.

Add yours ↓

Comments are closed.