Examen des aléas pour la santé et des mesures de prévention pour le personnel d’intervention après catastrophe naturelle, inondation et dégât des eaux: moisissure et humidité

Read the full review here

Il est recommandé d’éviter et de minimiser l’exposition non nécessaire aux champignons et d’utiliser des équipements personnels de protection dans le travail de réponse à une catastrophe. Toute moisissure ou intrusion d’eau doit être résolue rapidement, puisque une croissance significative de moisissure peut apparaître dans les 48 heures. L’élimination systématique du point d’origine, le lavage à l’eau et au savon et le prélèvement en vrac, suivi de l’aspiration hautement efficace des particules de l’air est recommandé dans la plupart des cas.

Cet examen qualitatif de la documentation explore les aléas pour la santé et les mesures de prévention possibles pour le personnel d’intervention et les volontaires après des catastrophes naturelles telles que les ouragans, les typhons, les tempêtes tropicales, et les inondations et dégâts de l’eau avec un accent particulier sur la moisissure et l’humidité. Les bâtiments et matériaux humides sont susceptibles d’héberger des infestations fongiques et bactériennes. Durant la démolition et le travail de réparation, les concentrations atmosphériques de tels microbes et leurs sous-produits peuvent augmenter de manière significative. Par conséquent, les risques d’exposition augmentent également. Les champignons liés à l’humidité sont liés à des allergies, des symptômes respiratoires et des maladies telles que la dermatite, la rhino sinusite, la bronchite, l’asthme et des changements au système immunologique. Des changements cognitifs, endocriniens et rhumatologiques ont été signalés également.

Add yours ↓

Comments are closed.