Fluoroquinolones pour le traitement de la tuberculose (présumé pharmaco-sensible)

Read the full review here

Substituer ou ajouter des fluoroquinolones à des schémas thérapeutiques antituberculeux de première intention établis n’apporte aucun avantage ou risque supplémentaire.

La tuberculose est une maladie infectieuse causée par les bactéries Mycobacterium tuberculosis . On pense que plus de deux milliards de personnes dans le monde sont contaminées par la tuberculose latente et environ 10% d’entre elles développeront une tuberculose active plus tard dans la vie. L’Organisation mondiale de la santé recommande l’utilisation de fluoroquinolones aux personnes présumées atteintes de tuberculose pharmaco-sensible qui ne peuvent pas prendre de médicaments de première intention. Leur utilisation pourrait raccourcir la durée du traitement et améliorer d’autres résultats dans cette population. Cette revue inclut des recherches publiées jusqu’au 6 mars 2013 et identifie cinq essais contrôlés randomisés (1330 personnes) répondant aux critères d’inclusion. Aucune étude n’a examiné l’effet de l’inclusion de fluoroquinolones dans un schéma thérapeutique standard de six mois contre la tuberculose sur l’échec du traitement. On ignore si l’ajout de fluoroquinolones ou de substitutions de fluoroquinolones à l’éthambutol dans un schéma thérapeutique standard contre la tuberculose de six mois réduit l’échec du traitement, les rechutes, la mort ou les événements indésirables. Les participants séropositifs étaient relativement bien représentés dans les essais inclus, mais aucun des résultats des essais inclus n’a été stratifié par statut VIH. En outre, les résultats principaux de tous les essais inclus ont été atteints avant le début du traitement antirétroviral. Actuellement, neuf essais contrôlés randomisés sont en cours.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment