Interventions pour améliorer l’auto-suffisance économique et le bien être des réfugiés ré-installés

Read the full review here

L’examen n’a pas permis de tirer des conclusions quant à l’efficacité des programmes conçus pour améliorer l’autosuffisance économique et le bien-être des réfugiés réinstallés. Aucune étude n’a satisfait aux critères d’inclusion de l’examen, ce qui souligne le manque de preuves disponibles.

En 2012, vingt-six pays offraient des programmes visant à améliorer l’autosuffisance économique et le bien-être des réfugiés réinstallés. Ces programmes peuvent inclure la formation à l’emploi, l’éducation et des services de santé mentale. Les auteurs de cette étude visaient à évaluer l’efficacité de ces interventions pour améliorer l’autosuffisance économique et le bien-être des populations de réfugiés. Les résultats principaux identifiés incluaient le taux de participation à la force de travail des participants, leur taux d’emploi, l’utilisation des avances en espèces, leur revenu, leur maintien dans l’emploi et leur qualité de vie. Les critères d’inclusion incluaient une méthodologie contrôlée prospective et un échantillon de population approprié. Dix-huit bases de données ont été recherchées pour produire 8 264 enregistrements, en plus de 996 enregistrements provenant d’autres sources. Vingt-sept études ont été examinées en texte intégral par les auteurs de l’étude. Toutefois, aucun des résultats de la recherche satisfaisaient aux critères de révision prédéfinis. Par conséquent, cette analyse documentaire systématique met en évidence l’écart qui existe actuellement dans la preuve concernant l’efficacité de ces programmes.

Add yours ↓

Comments are closed.