La délégation de tâches entre le personnel de la santé réduirait les coûts des soins de santé

Citation: Seidman G, Atun R. Does task shifting yield cost savings and improve efficiency for health systems? A systematic review of evidence from low-income and middle-income countries. Human Resources for Health 2017; 15: 29

De quoi s’agit-il ? La pandémie de COVID-19 met à rude épreuve les systèmes de santé et le personnel de la santé. Recourir à la délégation de tâches pour que certains groupes de patients soient pris en charge par des travailleurs de la santé moins spécialisés permettrait possiblement de pallier ce problème.

Dans cette revue systématique, les auteurs ont recherché des études comparant les coûts des programmes selon un modèle de délégation de tâches pour l’exécution des activités ou des services à un modèle qui n’impliquait pas la délégation de tâches. Les études ont été menées dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Ils ont effectué leur recherche en mars 2016 et se sont limités aux études publiées en anglais. Ils ont analysé 34 études qui évaluaient les coûts liés à la délégation de tâches en Afrique subsaharienne (22 études), en Asie (8) et en Amérique centrale ou du Sud (4).

Ce qui a été constaté : La délégation de tâches varie selon le contexte et ne consiste pas seulement à transférer des tâches aux agents de santé communautaires.

La délégation de tâches, aux agents de santé communautaires par exemple, réduirait les coûts des soins de santé pour les patients et les dépenses liées aux systèmes de santé dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Les économies réalisées grâce à la délégation de tâches rendrait le système de santé plus efficace dans les établissements de soins de santé primaires et communautaires.

La plupart des données disponibles portaient sur les établissements de santé primaires et communautaires. Les effets de la délégation de tâches dans les hôpitaux et les milieux de santé secondaires, tertiaires et spécialisés demeurent donc incertains.

Puisque ces études ont été réalisées dans le cadre de maladies différentes, il est difficile des formuler des conclusions sur les économies pouvant être générées grâce à la délégation de tâches, sauf par rapport à la tuberculose, au VIH/sida et de la malaria.

 

Clause de non-responsabilité: Le présent résumé a été rédigé par le personnel et les bénévoles de Evidence Aid afin de rendre le contenu du document original accessible aux décideurs qui cherchent les données disponibles sur le coronavirus (COVID-19), mais qui n’ont peut-être pas le temps, initialement, de lire le rapport original dans son intégralité. Il ne se substitue pas aux avis médicaux des médecins, des autres travailleurs sanitaires, des associations professionnelles, des personnes qui élaborent les lignes directrices, des gouvernements nationaux et des organismes internationaux. Si les lecteurs de ce résumé estiment que les données qui y sont présentées sont pertinentes pour prendre leur décision, ils devraient se référer au contenu et aux détails de l’article original ainsi qu’aux conseils et lignes directrices offerts par d’autres sources d’expertise avant de prendre des décisions. Evidence Aid ne peut être tenue pour responsable de décisions prises au sujet du virus corona (COVID-19) sur la seule base du présent résumé.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment