La lutte antivectorielle contre la Dengue est-elle insuffisante en termes d’efficacité ou de exhaustivité

Read the full review here

Il existe actuellement peu de preuves fiables sur l’efficacité des stratégies antivectorielles contre la Dengue.

La Dengue est la maladie à arbovirus transmise par les moustiques la plus répandue etles méthodes de contrôle du vecteur constituent la principale approche pour la prévenir. Cette étude a examiné les preuves de l’efficacité des méthodes de lutte antivectorielle visées à la réduction de la transmission de la Dengue. La plupart des études ont entrainé des approches combinées . Seulement neuf d’entre elles étaient des études randomisées contrôlées , mais aucune d’entre elles n’a determiné l’efficacité de la pulvérisation d’insecticides, premier choix de la stratégie préventive à l’échelle mondiale. L’examen a permis de constater que le dépistage et la gestion environnementale à niveau communautaire et la couverture des réservoirs d’eau réduisent les risque de la dengue. Les répulsifs cutanés, les pièges à moustiques et les moustiquaires n’ont eu aucun effet. Les insecticides en aérosol et les spirales anti-moustiques étaient associés à un risque plus élevé de Dengue. L’examen comprenait 41 études, dont 19 étaient éligibles pour la méta-analyse, sur les 960 trouvées dans la base de données. L’auteur a rapporté que dans l’ensemble, la qualité des études éligibles était médiocre.

Add yours ↓

Comments are closed.