Le lien entre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest et des systèmes de santé en Guinée, au liberia et en Sierra Leone

Read the full review here

Un personnel de santé adéquat et efficace est de la plus haute importance pour avoir un système de santé solide et assurer une réponse rapide aux recrudescences.

L’épidémie d’Ebola en Guinée 2013 s’est propagée au Liberia et en Sierra Leone en 2014. Les observations des systèmes de santé préexistants de ces trois pays révèlent une correspondance entre les infrastructures sous-développées et les préparatifs de réponse aux épidémies ultérieures. Par conséquent, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale le 8 août 2014.

Les “Éléments de base du système de santé de l’OMS” ont été utilisés pour évaluer la performance des systèmes de santé dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola dans ces trois pays. Selon l’OMS, une prestation de services adéquate résulte d’un succès collectif des éléments de base – personnel de santé, financement de la santé, information et recherche, produits et technologies médicaux, leadership et gouvernance, prestation de services.

Le manque de professionnels de santé est un thème commun aux trois épidémies d’Ebola et a coïncidé avec le manque de ressources/financement de la part du gouvernement ou avec de récentes guerres civiles. Non seulement la main-d’œuvre qualifiée a manqué, mais avec les produits médicaux et les technologies existants, les épidémies sont devenues incontrôlables. Les résultats regrettables des taux de mortalité élevés et des incidents ont amené les gouvernements à prendre conscience des lacunes de la pratique en vigueur et de l’importance de la veille et de la recherche d’une gestion efficace des soins.

Add yours ↓

Comments are closed.