Les Animaux dans le Cycle de Vie du Virus Zika : Qu’Attendre des Pays Mégadivers d’Amérique Latine

Read the full review here

Les recherches futures en laboratoire, sur le terrain et éco-épidémiologiques devraient être axées sur les hôtes d’espèces sauvages afin d’élucider leur rôle dans l’épidémiologie du ZIKV dans les Amériques et de renforcer le contrôle de l’épidémie.

La revue visait à décrire l’infection par le ZIKV chez les animaux hôtes et son lien avec la biodiversité, les modifications de la gestion des terres et son impact sur la santé humaine dans les pays d’Amérique latine. Les mammifères, les reptiles et les oiseaux ont été identifiés avec le potentiel de soutenir le cycle de vie du ZIKV. Des études sont nécessaires sur le ZIKV chez les animaux sauvages et domestiques dans les Amériques, à la fois pour comprendre leur rôle dans le cycle de vie naturel du ZIKV et aussi pour cibler la surveillance de la transmission du ZIKV entre les espèces. Les facteurs moteurs de la propagation des maladies qui s’appliquent à l’épidémie de ZIKV comprennent : l’impact des activités humaines sur l’environnement (destruction de l’habitat, modification de la gestion des terres, introduction d’espèces envahissantes, développement urbain et surpopulation), le changement climatique, les mouvements humains intenses, la perte de biodiversité et le trafic d’espèces sauvages. Plusieurs bases de données ont fait l’objet de recherches, mais à part cela ni les méthodes d’examen ni le risque de partialité n’ont été signalés.

Add yours ↓

Comments are closed.