Les serpentins anti-moustiques préviennent-ils le paludisme 

Read the full review here

Aucune donnée probante n’indique que la combustion de serpentins contenant des insecticides prévient les risques du paludisme.

Le paludisme est une infection qui touche 5 % de la population mondiale et cause la mort de près d’un million de personnes chaque année. Des lignes directrices officielles recommandent souvent la combustion de serpentins anti-moustiques comme un moyen efficace de prévenir la maladie.  Bien qu’elle soit peu coûteuse, la combustion de gaz peut affecter des personnes atteintes de troubles respiratoires et du syndrome d’irritation bronchique. On en sait d’ailleurs très peu à propos des effets potentiels des serpentins sur la santé humaine. L’objet de cette étude est de découvrir 1) si les serpentins contenant des insecticides permettent d’éviter les piqûres de moustiques et l’infection du paludisme et 2) si les effets sont sans danger pour les utilisateurs humains.  Des 15 essais considérés, 12 ont examiné l’efficacité des serpentins contre les moustiques anophèles et 11 les ont utilisés sur le terrain. En ce qui concerne les résultats, 14 essais ont étudié l’effet des serpentins sur la réduction des piqûres de moustique, 7 se sont penchés sur leur effet insectifuge, 5 sur leur effet de dissuasion, 5 sur leur effet d’anéantissement et 7 sur le taux de mortalité des moustiques. Selon tous les résultats rapportés (38), les serpentins se sont avérés efficaces dans plus de 95 % des cas. Aucune étude n’a fait état de paludisme clinique. Quant aux répercussions sur les humains, une seule étude a signalé l’irritation des yeux et du nez après l’exposition à des serpentins à base de pyréthrines. Cependant, l’étiologie et l’évolution naturelle du paludisme n’ont fait l’objet d’aucune étude.

Add yours ↓

Comments are closed.