L’impact de la détention sur la santé des demandeurs d’asile

Read the full review here

Cette analyse établit qu’il y a un effet inverse indépendant de la détention sur la santé mentale des demandeurs d’asile. Toutefois, cette conclusion doit être interprétée avec prudence étant donné que l’examen repose seulement sur trois études.

Pour décourager les demandeurs d’asile, de nombreux pays occidentaux les confinent dans des centres de détention dans le cadre de procédures administratives. Cet examen vise à déterminer si la détention influe sur la santé mentale et physique des demandeurs d’asile. Trois études ont été incluses dans l’analyse, pour un total de 359 participants dans les trois études. Deux études ont fourni des données pour les participants actuellement en détention, tandis que les autres études ont fournir des données sur les mois après que les participants ont été libérés. L’examen a révélé que les TSPT, la dépression et l’anxiété pouvaient être défavorablement attribuées à la détention des demandeurs d’asile. Cet effet négatif sur la santé mentale a été constaté à la fois pendant la détention et immédiatement après la remise en liberté. Toutefois, comme l’examen comprenait seulement trois études, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour justifier des conclusions et informer toute prise de décision politique.

Add yours ↓

Comments are closed.