L’infection à virus Zika ; cause des malformations congénitales cérébrales et du syndrome de Guillain‑Barré

Read the full review here

Le virus Zika est à l’origine des malformations congénitales cérébrales, et est un déclencheur du syndrome de Guillain‑Barré.

Les recrudescences, encore inexpliquées, de maladies rares, mais graves requièrent une évaluation urgente de la causalité. En octobre 2016, 67 pays ont signalé des cas de transmission locale du virus Zika dont 27 étaient les malformations congénitales cérébrales ou le syndrome de Guillain‑Barré. La présente étude vise à faire un examen rigoureux de la causalité entre le virus Zika (VZK), d’une part, et a) les malformations congénitales cérébrales et b) le syndrome de Guillain‑Barré (SGB), d’autre part.

Trois méthodes ont été employées : une version modifiée des critères de causalité de Bradford Hills pour établir le lien entre VZK et les deux résultats cliniques, une évaluation systématique pour déterminer les critères de causalité et l’évaluation des observations par un groupe d’experts. Soixante-douze (72) cas de malformations congénitales cérébrales et 36 cas de SGB ont fait l’objet de l’étude. Pour ce qui est des cas de malformations congénitales cérébrales, y compris de microcéphalie, plus de la moitié des études importantes ont confirmé l’existence d’un lien de causalité avec l’infection à virus Zika dans 8 dimensions de causalité sur 10. Quant au SGB, plus de la moitié des études importantes ont établi un lien de causalité dans 7 dimensions de causalité sur 10 (à l’exception de la relation dose-effet, de la spécificité et des résultats d’expériences menées sur les animaux). Le groupe d’experts a donc conclu que le VZK est l’une des causes des malformations congénitales cérébrales et qu’il est un déclencheur du syndrome de Guillain‑Barré.

Add yours ↓

Comments are closed.