Microcéphalie et virus Zika: caractéristiques cliniques et associations

Read the full review here

Les preuves actuelles soutiennent fortement l’association entre la microcéphalie et l’infection à Zika. Toutes les mesures préventives doivent être stimulées.

L’augmentation du nombre de cas de microcéphalie dans le nord-est du Brésil (octobre à novembre 2015) a coïncidé avec l’émergence du virus Zika dans le pays (mai 2015). L’examen visait à discuter de l’association entre la microcéphalie et l’infection intra-utérine par le virus Zika. Les moustiques Aedes aegypti sont le principal vecteur de Zika. Une possible transmission par contact sexuel, par transfusion sanguine et par d’autres vecteurs (Aedes albopictus et Culex sp) nécessite une action préventive. Le test de détection virale est idéalement effectué avant le 5th jour suivant l’apparition des symptômes. Les tests sérologiques ne sont pas encore largement disponibles au Brésil. L’hypothèse d’une association entre la microcéphalie et le virus Zika repose sur des rapports sur les relations spatio-temporelles, les modèles d’altérations neurologiques associés à des malformations congénitales et sur la découverte d’ARN viral dans le liquide amniotique et le tissu fœtal. Les conclusions définitives sur le lien de causalité ne peuvent être atteintes qu’après de nouvelles recherches et d’une ultérieure disponibilité des tests de laboratoire. L’évaluation du risque de biais n’a pas été rapportée dans cet examen narratif de la littérature.

Add yours ↓

Comments are closed.