Preuves disponibles d’association entre le virus Zika et la microcéphalie

Read the full review here

Il existe des données basées sur des modèles de souris et sur l’isolation directe du ZIKV chez des femmes enceintes, qui pointeraient vers un lien de causalité, mais elles ne sont pas assez concluantes.

 Le virus Zika (ZIKV) est un flavivirus transmis par le moustique et fait partie du même groupe que la dengue, la fièvre jaune et l’encéphalite japonaise. En 2015, des médecins brésiliens ont retrouvé des patients présentant des « syndromes similaires à la Dengue » et le ZIKV a été reconnu comme étant la cause. Plus tard, les médecins ont commencé à signaler une augmentation du nombre de microcéphalies chez les nouveau-nés, possiblement liées à une infection par le ZIKV au cours de la grossesse de la mère. Ainsi, une urgence de santé publique de portée internationale a été décrétée pour explorer le lien présumé entre le ZIKV et la microcéphalie. Cette étude vise à préciser la corrélation possible entre le virus ZIKV et la microcéphalie et à comprendre où se situe le lien de causalité entre des signes cliniques bénins chez la mère et la microcéphalie fœtale sévère. Les résultats mettent en évidence a) l’infection à ZIKV et sa manifestation clinique, affirmant qu’une confirmation d’infection reste difficile ; b) des techniques de détection, alors que le mécanisme de la microcéphalie reste méconnu ; c) la définition flexible de la microcéphalie, qui empêche un diagnostic précis ; d) les preuves actuelles sur l’association entre le ZIKV et la microcéphalie, car les études manquent de données probantes solides et e) le suivi de la distribution mondiale du ZIKV par des méthodes d’épidémiologie moléculaire, constatant qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions sur le ZIKV.

Add yours ↓

Comments are closed.