Prophilaxie post-exposition au virus Ebola en utilisant l’immunothérapie passive: proposition pour une nouvelle stratégie

Read the full review here

Une revue systématique (pas de détails fournis) a été entreprise sur l’utilisation de l’immunothérapie pour le traitement ou la prévention de la Maladie à Virus Ebola (MVE). La revue compare l’utilisation des thérapies passives actuellement utilisées contre les maladies induites par du venin, et remarque que les fragments d’IgG équins hyperimmuns et les IgG polyclonaux purifiés entiers utilisés comme traitement pour une exposition au virus Ebola.méritent d’êtres plus approfondis.

Les traitements expérimentaux avec des anticorps monoclonaux ne sont pas margement accessible pour traiter les traitements des infections aux virus Ebola mais un modèle similaire à l’utilisation des traitements antivenins est désormais possible grâce aux avancées dans l’utilisation des immunoglobulines G (IgG) ainsi que dans la compréhension de la pharmacocinétique. Des fragments d’IgG équins polyclonaux sont plus adaptés aux contraintes politiques, sociales et économiques des pays Africains. Le plasma d’humains convalescents est considéré plus difficile et dangereux à récupérer et administrer. Des détails sont fournis sur les sept étapes pour le développements de traitements des personnes exposées au virus Ebola ou affectées par la (MVE).

Add yours ↓

Comments are closed.