Prophylaxie antibiotique de la leptospirose

Read the full review here

L’administration régulière de 200 mg de doxycycline par voie orale une fois par semaine augmente les risques de nausées et de vomissements et est caractérisée par des bénéfices peu clairs en termes de réduction de la séroconversion par les leptospira ou sur les conséquences cliniques de l’infection. Si elle est efficace pour soulager la maladie, elle peut l’être davantage chez les voyageurs que chez les résidents d’une zone endémique.

L’infection à leptospiraest une zoonose mondiale causée par des spirochètes du genre Leptospira. Elle provoque une maladie endémique chez les travailleurs agricoles et autres personnes exposées régulièrement aux champs inondés et au bétail ou à d’autres sources d’urine animale. Des flambées de leptospirose surviennent également chez des individus immuno-naïfs qui peuvent être exposés en raison de conditions environnementales changeantes, de déplacements ou d’activités professionnelles ou récréatives, par exemple. Cette étude évalue les preuves pour ou contre l’utilisation de l’antibioprophylaxie contre l’infection à leptospira.

Add yours ↓

Comments are closed.