Protection de la maison contre la maladie de Chagas, la dengue, la leishmaniose et la filariose lymphatique 

Read the full review here (Note this article is pay per view)

Les moyens de lutte les plus efficaces contre nombre de maladies consistent à recourir à la pulvérisation intra domiciliaire d’insecticides à effet rémanent, à des matériels imprégnés d’insecticides (notamment des moustiquaires et des rideaux) ainsi qu’à des méthodes biologiques et chimiques pour traiter les gîtes larvaires.

Cette revue vise à évaluer les preuves des moyens de lutte contre les vecteurs de la maladie de Chagas, de la dengue, de la leishmaniose et de la filariose lymphatique dans les foyers. On a passé en revue trente-trois (33) articles (dont 12 sur la dengue) pour évaluer, à l’aide de l’outil de risque de partialité Cochrane, la qualité des solutions. Pour ce qui est de la dengue, la pulvérisation intra domiciliaire a donné des résultats négligeables, alors que les matériels imprégnés d’insecticides (notamment les rideaux et les moustiquaires) semblaient avoir un effet considérable sur le vecteur en fonction de la structure du logement. La gestion des gîtes larvaires grâce à des méthodes biologiques et chimiques est utile. Le développement récent du vaccin contre la dengue est bienvenu : l’efficacité de la combinaison de la lutte antivectorielle et de la vaccination, qui ne sont toutes les deux que partiellement efficaces, doit faire l’objet d’une étude.

Add yours ↓

Comments are closed.