Qui part et qui reste? Un examen et une méta-analyse statistique des études d’évacuation suite à ouragan

Read the full review here [Note: not free access – pay per view]

Les avertissements officiels, les logements mobiles, la résidence dans une zone à risque, les observations de l’environnement (conditions de tempête), les indices de comportement des autres et la prévision d’impact personnel important ont eu des effets consistants sur l’évacuation du logement. Les variables démographiques ont eu des effets plus faibles sur la décision d’évacuer.

Cette méta-analyse statistique a examiné 38 études avec des réponses réelles aux avertissements d’ouragan et 11 études impliquant des réponses prévues à des scénarios hypothétiques d’ouragan menées depuis 1991. Les fonctionnaires locaux constituent une importante source d’information, vraisemblablement parce que leur présumée expertise, fiabilité et responsabilité de protéger la communauté. L’importance des effets est similaire qu’il s’agisse d’études sur des évacuations réelles suite à ouragan ou d’études sur des scénarios hypothétiques d’ouragan pour 10 des 17 variables considérés. Cela suggère que les études menés en laboratoire ou sur internet peuvent fournir des informations et peuvent être utilisées pour examiner le processus cognitif des personnes en relation aux différents types de messages d’avertissement concernant les ouragans.

Add yours ↓

Comments are closed.