Séquelles neuropsychologiques au long terme chez les survivants du virus Ebola

Read the full review here

Les survivants de la maladie à virus Ebola (MVE) souffrent  fréquemment de dépression, insomnie, fatigue, anxiété et stress post-traumatique. Les données issues d’études de haute qualité sont rares, ce qui empêche de tirer des conclusions sur  l’impact et la magnitude de ces conditions.

Cette revue systématique a pour but d’évaluer les conditions neuro- et socio-psychologiques vécues par les survivants de la maladie à virus Ebola. Dix études ont été incluses. Des preuves ont été trouvés pour la dépression, l’insomnie, la fatigue, l’anxiété et le stress post-traumatique. Cependant, beaucoup de problèmes méthodologiques, dont le manque de groupes contrôles empêchent d’en déduire des conclusions claires. On peut noter que la dépression n’était présente dans aucune des études précédemment diagnostiquées par un psychiatre. Un future protocole d’étude de cohorte contrôlée pour se préparer à d’éventuelles épidémies est recommandé.

Add yours ↓

Comments are closed.